Retour au menu

Chauve-souris


Chauve-souris, le seul mammifère capable de voler de manière soutenue.
Les chauves-souris ou chiroptères sont divisées en deux sous-ordres: les grandes chauves-souris ou mégachiroptères (170espèces, une seule famille), et les petites chauves-souris ou microchiroptères (800espèces réparties en 15familles).
En tout, il existe donc presque un millier d'espèces de chauves-souris, bien plus que dans tout autre ordre de mammifères, à l'exception des rongeurs.

Répartition
On trouve des chauves-souris dans le monde entier, exception faite de la zone arctique et de certaines îles océaniques éloignées.
Les mégachiroptères vivent en Afrique, en Asie et en Océanie.
On pense que les chauves-souris sont apparues sous un climat chaud, probablement au début de l'Éocène (le plus ancien fossile connu de chauve-souris remonte à environ soixante millions d'années).
Seuls les membres de quatre familles, tous des microchiroptères, vivent dans des régions tempérées, et le nombre d'espèces diminue quand on se rapproche des pôles.

Diversité de la taille
Les mégachiroptères comprennent les plus grandes des chauves-souris, les «!renards volants!» d'Afrique, d'Inde, d'Australie et de Malaysia.
On les appelle ainsi à cause de leur museau allongé comme celui d'un renard.
La plus grande, le kalong de Malaysia, atteint une envergure de 1,7m et une longueur de 42cm.
Cependant, beaucoup d'espèces de mégachiroptères sont plus petites que les plus grands microchiroptères, la distinction entre les sous-ordres étant fondée sur la forme des dents et les caractéristiques du squelette et non uniquement sur la taille.
Le plus petit microchiroptère, la chauve-souris de Kitti à nez de cochon, de l'ouest de la Thaïlande, ne mesure que de 2,9 à 3,3cm et ne pèse qu'environ 2g, ce qui en fait l'un des plus petits mammifères.

Vol et Écholocation
Parmi les vertébrés, seuls les chauves-souris et les oiseaux volent vraiment.
Cependant, contrairement à la plupart des oiseaux, les chauves-souris sont capables de voler à des vitesses assez faibles, avec une extrême habileté.
Le vol est pratiqué grâce à un repli de peau, tendu entre les membres antérieurs et les chevilles, et soutenu par les os très allongés du membre antérieur et les doigts.
Cette aile est attachée le long de la ligne médiane du tronc et des membres et, chez diverses espèces, elle s'étend des membres supérieurs à la queue.
Seul le pouce est libre: chez la plupart des chauves-souris, c'est le seul doigt muni d'une griffe, comme les orteils.

Tous les microchiroptères se dirigent en vol (la plupart des espèces insectivores ciblent également leur proie) par écholocation, c'est-à-dire par émission pulsée de sons de haute fréquence qui sont réfléchis sous forme d'échos (perçus par les oreilles de la chauve-souris) par les surfaces environnantes.
Les échos renseignent l'animal sur la position, la distance relative et même la nature des objets de son environnement.
Ceci permet aux microchiroptères de voler dans l'obscurité totale.
Les propriétés physiques des sons émis varient de façon caractéristique d'une espèce à l'autre.
Les impulsions sonores sont générées au niveau du larynx et, selon les espèces, sont émises par la bouche ou par les narines.

Par contre, les mégachiroptères se servent de la vue plutôt que de l'ouïe pour s'orienter.
Un seul genre a évolué vers un mécanisme d'écholocalisation qui met en jeu l'émission de «!clics!» audibles et ne sert que quand les chauves-souris volent dans l'obscurité.
Les yeux des mégachiroptères sont aussi relativement plus grands que ceux des microchiroptères.
Cependant, aucune chauve-souris n'est totalement aveugle, et même les microchiroptères qui utilisent l'écholocalisation peuvent se servir de repères de grandes dimensions pour se diriger en vol.

Comportement
À quelques exceptions près, toutes les chauves-souris sont nocturnes.
Pendant la journée, les animaux se reposent dans divers lieux de perchage, tels que les grottes, les crevasses, les arbres creux, le feuillage, les abris ménagés sous les pierres, ou l'écorce, et dans des bâtiments.
Ils peuvent même percher à des endroits exposés!; certains grands mégachiroptères sont suspendus la tête en bas aux branches des arbres, en groupes importants.
Leurs mœurs nocturnes procurent aux chauves-souris beaucoup d'avantages: la concurrence est réduite pour la recherche de nourriture, le risque d'attaque par des prédateurs est diminué, la lutte contre la chaleur et la déshydratation (importante chez les chauves-souris) du fait de leur surface cutanée énorme par rapport à leur taille est facilitée.

Quelques espèces vivent en solitaires, mais la plupart sont grégaires (petits groupes composés d'un seul mâle et d'une dizaine de femelles assemblées comptant plusieurs milliers ou même plusieurs millions d'individus).
Les associations fortuites de plusieurs espèces sont habituelles parmi les chauves-souris qui utilisent des abris protégés tels que les grottes.

Certaines espèces de chauves-souris des zones tempérées sont migratrices, et l'on a enregistré des déplacements de près de 1600km entre leurs quartiers d'été et d'hiver.
D'autres peuvent parcourir de quelques kilomètres jusqu'à 40km ou plus par jour entre les lieux de perchage et de nourriture, mais la majorité chasse dans un rayon d'action plus réduit.

La plupart des chauves-souris sont insectivores et peuvent attraper leurs proies en vol ou chercher les insectes stationnaires sur les feuilles ou d'autres surfaces.
La plupart des mégachiroptères et beaucoup d'espèces de chauves-souris à nez en feuille d'Amérique tropicale (ainsi nommées à cause des replis de peau très visibles qui se projettent vers le haut en partant du nez) sont frugivores.
D'autres espèces des deux groupes mangent des fleurs ou en extraient le nectar grâce à leur langue très allongée (ce qui favorise la pollinisation croisée des plantes).
Quelques-unes des plus grandes chauves-souris à nez en feuille, ainsi que les membres d'une famille d'Eurasie sont carnivores ou omnivores!; elles s'attaquent à de petits amphibiens, des lézards, des oiseaux, des souris et même à d'autres chauves-souris, et consomment en outre des insectes et des fruits.
Quant aux vampires d'Amérique tropicale, ils se nourrissent uniquement de sang aspiré à partir des petites blessures qu'ils infligent essentiellement aux animaux à sang chaud comme les volailles, les bovins, les chevaux, les cochons et occasionnellement les humains.
Au moins trois espèces de chauves-souris complètent leur régime par de petits poissons, capturés en vol, à la surface de l'eau.

Cycle de vie
Les périodes de gestation des chauves-souris sont assez longues et varient d'environ quarante-quatre jours à huit mois chez les différentes espèces.
Peu d'entre elles ont plus d'un petit par an et les jeunes ont tendance à se développer assez lentement.
Le cycle reproducteur de la plupart des espèces suit le modèle général des mammifères, mais il existe des exceptions.
Les plus intéressantes sont certaines espèces des zones tempérées qui hibernent.
L'accouplement a lieu avant l'hibernation, et les femelles conservent le sperme tout au long de la période d'hibernation: la fécondation ne se produit que lorsque l'ovule est libéré par l'ovaire après le réveil printanier des chauves-souris.
Ce phénomène est appelé fécondation différée.
Une variante de ce schéma est observée chez un genre européen, pour lequel l'accouplement, l'ovulation et le développement précoce de l'embryon ont lieu en séquence normale juste avant l'hibernation, mais le développement de l'embryon s'arrête avant qu'il ne s'implante dans l'utérus.
L'embryon reste libre et non développé jusqu'à ce que la mère reprenne son activité au printemps. Ce phénomène est appelé implantation différée.

L'abondance des chauves-souris, en dépit de leurs faibles capacités reproductrices, n'est pas seulement liée à leur comportement en termes de survie, mais également à leur remarquable longévité.
Certaines grandes roussettes (mégachiroptères) et des vampires ont survécu dans des zoos pendant vingt ans.
En milieu naturel, le record appartient à un spécimen retrouvé trente et un ans après qu'il eut été initialement marqué et relâché en Nouvelle-Angleterre, aux États-Unis.

Écologie
Les chauves-souris insectivores sont en général considérées comme utiles à l'Homme et beaucoup d'espèces herbivores ou frugivores jouent un rôle important dans la pollinisation des plantes et la dispersion des graines.
À cause de leur taille et de leurs effectifs, les grandes chauves-souris d'Eurasie peuvent avoir une incidence économique lorsqu'elles envahissent les vergers, mais la plus grande nuisance des chauves-souris reste peut-être la transmission de maladies, en particulier la rage, aux animaux domestiques.
C'est un problème particulièrement aigu en Amérique tropicale, où la rage provoquée par la morsure de vampires infectés, a décimé des troupeaux entiers de bovins. Malgré tout, ces problèmes demeurent sporadiques.

Beaucoup de chauves-souris sont très sensibles à certains insecticides, tels que le DDT, qu'elles consomment avec leurs proies.

Classification: les chauves-souris constituent l'ordre des Chiroptères. Les mégachiroptères constituent le sous-ordre des Megachiroptera, les microchiroptères celui des Microchiroptera. Le plus ancien fossile connu de chauve-souris est classé sous le nom d'Icaronycteris index.
Les plus grandes chauves-souris appartiennent au genre Pteropus.








Voter sur le top 100... L'ABC du Gratuit...Pour trouver les meilleurs sites gratuit de l'Internet !!! Annuaire multi-themes multi-langues

Classement de sites... Inscrivez le vôtre !
annuaire * www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.

Cartes de voeux
Cartes de voeux
Cartes de voeux

Allez sur Atout-rire.com pour le meilleur du rire tout-lhumour 25.000 images, vidéos et blagues

Votez pour mon site